Ukraine : regards sur la crise

Ukraine : regards sur la crise, L'Âge d'Homme, 2014, sous la direction de Thomas Flichy de la Neuville

(...) Alors que la crise ukrainienne bat son plein, une petite équipe internationale composée d’experts de l’Asie centrale, officiers, universitaires cadres du secteur privé et hauts fonctionnaires, livre une première analyse sur un enjeu éminemment complexe. Les tensions ukrainiennes actuelles sont inséparables des relations ambivalentes entre la Russie et son voisin méridional. Sous l’effet des invasions, la capitale de la Russie a, en effet, connu une translation de Kiev à Moscou. (...)
Acheter sur lagedhomme.com » Acheter sur amazon.fr » Acheter sur librairie-sciencespo.fr »
La Russie, puissance d'Eurasie, Histoire géopolitique des origines à Poutine

La Russie puissance d'Eurasie. Histoire géopolitique des origines à Poutine, Ellipses, 2012, par Arnaud Leclercq

(...) Loin des clichés médiatiques, plongeant dans les profondeurs de l’histoire et de la géopolitique, Arnaud Leclercq nous offre une réflexion atypique et inscrite dans la longue durée, nourrie d’une connaissance intime des Russes. Il met en lumière les constantes religieuses, identitaires, politiques de la Russie et trace les perspectives d’une puissance qui, n’en déplaise à l’Occident, sera de plus en plus incontournable.
Acheter sur fnac.fr » Acheter sur amazon.fr » Acheter sur laprocure.com »  |   Présentation du livre par Philippe Conrad (vidéo) »
Géopolitique de la Russie : entretien avec Arnaud Leclercq

Géopolitique de la Russie : entretien avec Arnaud Leclercq

Comment expliquer l’hostilité constante des médias “occidentaux” à l’encontre de la Russie de Vladimir Poutine ? Réponses d’un expert. Propos recueillis par Philippe Conrad pour la Nouvelle Revue d’Histoire (juin 2013).

Géopolitique de la Russie : entretien avec Arnaud Leclercq

Géopolitique de la Russie : entretien avec Arnaud Leclercq, par Ph. Conrad

Arnaud Leclercq, titulaire d’un MBA de HEC et diplômé de Harvard, est un banquier que ses activités ont conduit à travailler pendant plusieurs années en Russie et dans les pays de l’ex-Union soviétique. Il est aussi docteur en géopolitique et vient de publier, aux éditions Ellipses, La Russie, puissance d’Eurasie, Histoire et géopolitique, des origines à Poutine. Nous l’avons rencontré.

La Nouvelle Revue d’Histoire : De nombreux ouvrages récents donnent de la nouvelle Russie une image souvent négative, relayée par la grande presse occidentale. Comment expliquer la persistance de certains préjugés et l’aveuglement qui prévaut face au “retour” de la Russie ?

AL : Je crois que ce que vous signalez – et qui apparaît évident à ceux qui pratiquent régulièrement ce pays – relève de la guerre idéologique engagée par le camp occidental pour exporter dans le monde entier son modèle libéral. Les Russes constatent les brillants résultats de ce modèle aux États-Unis et en Europe, confrontés à une crise que leurs dirigeants semblent incapables de penser correctement. A court terme, les oligarchies mondialistes ne pourront maîtriser, au moment où de gigantesques mutations se préparent, un monde qui n’aura guère à voir avec celui qu’a connu le siècle dernier. Je remarque aussi l’incapacité de nombre d’observateurs à penser la “question russe” dans la longue durée, familière à l’historien soucieux de distinguer les tendances lourdes de l’écume événementielle. On ne peut rien comprendre aux difficultés que rencontre la Russie dans le Nord-Caucase ou avec la Géorgie voisine sans confronter l’actualité récente aux luttes qui, au XIXème siècle, opposèrent les Russes aux Tcherkesses, Tchétchènes et autres Daghestanais, sans rappeler les conditions dans lesquelles l’empire des tsars put s’imposer en Transcaucasie. (…)

Lire la suite : téléchargez le pdf