Ukraine : regards sur la crise

Ukraine : regards sur la crise, L'Âge d'Homme, 2014, sous la direction de Thomas Flichy de la Neuville

(...) Alors que la crise ukrainienne bat son plein, une petite équipe internationale composée d’experts de l’Asie centrale, officiers, universitaires cadres du secteur privé et hauts fonctionnaires, livre une première analyse sur un enjeu éminemment complexe. Les tensions ukrainiennes actuelles sont inséparables des relations ambivalentes entre la Russie et son voisin méridional. Sous l’effet des invasions, la capitale de la Russie a, en effet, connu une translation de Kiev à Moscou. (...)
Acheter sur lagedhomme.com » Acheter sur amazon.fr » Acheter sur librairie-sciencespo.fr »
La Russie, puissance d'Eurasie, Histoire géopolitique des origines à Poutine

La Russie puissance d'Eurasie. Histoire géopolitique des origines à Poutine, Ellipses, 2012, par Arnaud Leclercq

(...) Loin des clichés médiatiques, plongeant dans les profondeurs de l’histoire et de la géopolitique, Arnaud Leclercq nous offre une réflexion atypique et inscrite dans la longue durée, nourrie d’une connaissance intime des Russes. Il met en lumière les constantes religieuses, identitaires, politiques de la Russie et trace les perspectives d’une puissance qui, n’en déplaise à l’Occident, sera de plus en plus incontournable.
Acheter sur fnac.fr » Acheter sur amazon.fr » Acheter sur laprocure.com »  |   Présentation du livre par Philippe Conrad (vidéo) »

Aux origines de la crise ukrainienne


Aux origines de la crise ukrainienne, par… par realpolitiktv

Il ne s’agit de revenir sur les motivations de la crise qui frappe l’Ukraine. Nous pouvons toutefois effectuer un certain nombre de constats. Le premier d’entre eux est que c’est aux États-Unis que l’on trouve des analystes, parmi les plus sérieux, qui ont une analyse qui tranche avec celle que l’on peut régulièrement lire en Europe de l’Ouest. A savoir que l’origine de cette crise ukrainienne provient principalement de la politique de l’Union européenne et des américains. Un article paru dans un récent numéro du magazine Foreign Policy le démontre très clairement. Or il est quasiment tabou en Europe de pouvoir considérer que cette situation de guerre civile que traverse l’Ukraine a été provoquée par certaines incompétences au niveau des relations diplomatiques de l’Union européenne avec la Russie. Autre élément, Henry Kissinger, le grand diplomate américain, dans une interview très récente accordée au Spiegel, se demande également pourquoi Vladimir Poutine aurait dépensé des milliards de dollars pour donner une image moderne et paisible de la Russie, et comme par miracle aurait changé d’avis une semaine après au sujet de la Crimée. Il apparaît que les occidentaux ont clairement méconnu le caractère bien particulier de l’Ukraine pour la Russie.